Xavier
De Salins

PORT DU HAVRE LE HAVRE
#voyage #mer #navires

J’ai passé les premières années de ma vie en Afrique, avant de rentrer à Paris. Je voulais voyager. J’ai découvert la profession de pilote de port par hasard, en ouvrant un guide sur les métiers ! Aujourd’hui, je fais partie des 330 pilotes de port à exercer en France. Ma mission est de mener les navires marchands et paquebots à bon port, ou les aider à en sortir.
Lorsque je commence ma journée, je ne sais jamais ce qui m’attend. Ce matin, c’est un porte-conteneurs américain, le Chicago Express – 336 mètres de long, 42 mètres de large -, en provenance de la côte Est des Etats-Unis, que je dois ramener dans le Port historique du Havre. Le port du Havre est mon bureau !
De nuit, par mauvais temps par exemple, cela peut être très éprouvant. Nous sommes sous pression pendant toute la manœuvre, qui peut durer jusqu’à 6 ou 7 heures pour les pétroliers d’Antifer. Une fois terminée, j’ai l’impression d’avoir livré un combat de boxe pour lutter contre les forces générées par le vent, qui agissent sur les 10 000 m2 de surface de coques et de marchandises situées au-dessus de l’eau pour un tel navire.