Les éoliennes au large de Fécamp se préparent à sortir de l’eau

11 Jan 2021

La construction d’un parc de 71 éoliennes au large de Fécamp démarre. Elle va mobiliser plus de 1400 emplois jusqu’en 2023. Alban Verbecke, délégué régional EDF Normandie, nous rappelle les grandes lignes de ce qui sera le premier site éolien offshore normand.

Parc éolien offshore en Normandie
© Charlie Chesvick / iStock

Le parc éolien en mer de Fécamp, avec ses 71 éoliennes, produira à horizon 2023 l’équivalent de la consommation domestique en électricité de plus de 750 000 personnes, (500 MW, soit ~ 60% des habitants de Seine-Maritime). Il sera situé entre 13 et 22 km au nord-ouest de Fécamp, sur 60 km².

2 milliards d’euros d’investissements

Le coût total de ce parc sera de 2 milliards d’€ pour EDF Renouvelables, Enbridge et wpd, les acteurs du consortium porteur du projet. Ce dernier a signé les contrats de fourniture avec des prestataires de premier rang, parmi lesquels :
• Siemens Gamesa Renewable Energy (SGRE) pour les 71 turbines éoliennes ;
• Bouygues Construction, avec Saipem et Boskalis pour leurs fondations ;
• Chantiers de l’Atlantique, avec GE Grid Solutions et SDI, pour la sous-station électrique en mer.

Un projet créateur d’emplois

Sa construction va mobiliser plus de 1400 emplois, sur plusieurs sites. Ensuite, pendant les 25 ans de durée de vie du parc, le projet assurera une centaine d’emplois à Fécamp pour les opérations de maintenance.

Il s’agira du premier parc éolien en mer de Normandie en activité, juste avant la mise en service de ceux de Courseulles-sur-mer (64 éoliennes) de Dieppe – Le Tréport (62 éoliennes).

À plus long terme, un quatrième parc, deux fois plus puissant (1 GW) est programmé au large du Cotentin (horizon 2028). L’Etat a confirmé le projet début décembre 2020.

Les avantages du site de Fécamp

La zone retenue au large de Fécamp offre de multiples avantages, notamment un vent fort et régulier et une faible profondeur, environ 30 mètres sur la zone du projet. Le secteur est aussi à l’écart des principales routes de navigation commerciale.

Les éoliennes seront disposées suivant des alignements définis avec les pêcheurs professionnels pour limiter l’impact sur leurs activités et avec les communes littorales pour optimiser l’insertion paysagère du projet.

L’implantation de ce parc demeure une prouesse technique. Ainsi, la réalisation au Havre de structures d’environ 50 m de haut et 1600 tonnes qui serviront de fondations gravitaires capables de supporter un mat de 90 m posé d’un seul tenant et toute l’éolienne.
600 emplois sont nécessaires à la seule construction de ces fondations.

(Sources : EDF Renouvelables / Normandie Energies )

Eolien offshore Les éoliennes au large de Fécamp se préparent à sortir de l’eau

Articles qui pourraient également vous intéresser

Loading...

Partager l'article